Les meilleurs musées gratuits de Los Angeles

Comme toutes les grandes villes, Los Angeles abrite un nombre impressionnant de musées, du plus cool au plus improbable. Si je dois vous conseiller trois musées à faire absolument, c’est sans -sans hésiter- le Getty Center pour le cadre et son architecture incroyable. Le LACMA (Los Angeles County Museum of Art) pour ses impressionnantes galeries et The Broad pour toutes ses collections et installations d’art morderne.

Le Getty Center

IN-CRO-YABLE ! Vous arrivez dans l’enceinte du Musée par un tram aérien que vous prenez juste à la sortie du Parking. La navette vous offre déjà une vue inédite et plutôt marrante sur la ville et ses interminables autoroutes. Mais c’est au terminus que le spectacle commence : 88 200 m2 de surface avec des jardins, des fontaines, un labyrinthe floral, et 6 bâtiments de sculptures, peintures, dessins, manuscrits, arts décoratifs et photographies. Le musée est entièrement gratuit et fermé le lundi. 

Le LACMA

Attention : le musée est gratuit tous jours pour les moins de 17ans mais seulement après 15h les lundi et vendredi pour les adultes (le reste du temps vous devrez débourser 20$.) Le LACMA est immense et se répartit sur 7 bâtiments offrant un nombre de collections impressionnantes d’art du monde entier (Égypte, Grèce, Japon, Corée …) contemporain et moderne. Vous trouverez même des ailes consacrées à la photographie, la sculpture, le dessin. Et également une galerie dédiée aux plus petits. Le plus : si vous passez par là de nuit, le célèbre parvis imaginé par Chris Burden vaut le cliché.

The BROAD

Le Broad est un musée d’art contemporain très populaire de Los Angeles. Voici donc quelques astuces pour éviter que votre visite ne devienne une galère.

  • Le musée est gratuit, mais pour éviter une queue interminable, mieux vaut réserver le jour et l’heure de votre venue sur le site officiel
  • L’attente pour accéder à la salle de Yayoi Kusama « Infinity Mirrors » pendant 45 secondes peut aller jusqu’à 5 heures. C’est complètement con mais ce n’est pas une vanne. Malibu est une ville à part entière qui appartient au comté de Los Angeles. Je vous en parle ici car pour moi, pas de voyage à Los Angeles sans un stop à Malibu. Déjà, pour essayer de croiser Léonardo DiCaprio et lui déclarer ma flemme –intacte depuis mes 14 ans- mais surtout parce que le bord de mer dans ce coin, c’est juste un rêve.
  • Donc si vous voulez absolument votre photo Instagram (comme moi j’assume) , il faut être malin. Dès que vous arrivez dans le musée, vous vous inscrivez sur la liste d’attente de la salle. Là on vous donnera une fourchette dans laquelle revenir (ils voient toujours large donc vous pouvez enlever 30 minutes) vous faites le tour du musée (qui prend une bonne heure et demie pour voir tous les incontournables de Koons, Hirst, Basquiat …) et bim, avant de partir vous pouvez passer par la salle des miroirs. 
  • Une fois dedans, il faut être organisé (sans rire un mec vous chronomètre à l’entrée) donc à l’intérieur, retournez vite pour vous retrouver face à la porte et mitrailler le miroir.
  • Et enfin, et c’est le plus important : POSEZ VOTRE TELEPHONE ET REGARDEZ. Prenez au moins 30 secondes pour admirer cette œuvre qui n’est pas juste un filtre Insta très prisé. Parce que quand on vit vraiment l’instant, c’est assez magique.

Le musée n’est pas gratuit (7€ pour les adultes et 3€ pour les enfants) mais je vous conseille d’aller faire un tour à l’Observatoire Griffith. C’est le célèbre point de vue du film « Rebel Without a Cause » (« La Fureur de vivre en français ») avec James Dean. Le parvis du monument offre une vue incroyable sur tout Los Angeles. Si vous n’aviez pas pris de hauteur jusque-là, vous allez réaliser à quel point la ville est immense.


Si vous avez des questions, n’hésitez pas. Et si vous avez déjà visiter d’autres musées sympas à Los Angeles, partagez vos bons plans en commentaires 🍒

(Visited 139 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *